Vous êtes ici : Accueil > Espace Médecins > Bases Thérapeutiques

Mise jour le : 16-12-2017

| | |







Base HEP Drug Interaction


HEP-Drug a été développée par le Liverpool Interactions pharmaceutiques Groupe à l'Université de Liverpool et Podmedics. Elle permer de rechercher les interactions potentielles entre les médicaments contre l'hépatite et d'autres médicaments, comme il est recommandé par les conférences de consensus internationales sur le traitement.

Dans le traitement de l'hépatite, les patients prennent plus d'un médicament contre l'hépatite à la fois et peut-être d'autres médicaments pour traiter les affections coexistantes. Beaucoup de combinaisons de médicaments ont le potentiel d'interagir et cela peut affecter la sécurité du patient ou l'efficacité du traitement. Pour cette raison, certaines combinaisons de médicaments ne devraient pas être administrées, tandis que d'autres médicaments peuvent être utilisés avec prudence, nécessitant éventuellement des ajustements au dosage ou au temps d'administration. Cette application est un guide pour les interactions qui peuvent se produire entre différents médicaments contre l'hépatite et d'autres médicaments que le patient infecté par le VHC et / ou le VHB peut être prescrit. L'application est régulièrement mise à jour à mesure que de nouvelles données apparaissent. Des détails complets sur les interactions peuvent être trouvés sur www.hep-druginteractions.org.

Les résultats sont présentés comme un système "Traffic Light" (rouge, ambre, vert) pour indiquer la recommandation. Un bref résumé de chaque interaction est donné.



Une application «hors ligne» téléchargée sur votre appareil existe. Une connexion Internet n'est pas nécessaire pour utiliser l'application, mais elle est nécessaire pour télécharger les mises à jour.

Pour vous rendre sur le site :
http://www.hep-druginteractions.org/checker










Base LIVERTOX

LIVERTOX® fournit des mises à jour, exacts et des informations facilement accessibles sur le diagnostic, la cause, la fréquence, les modèles, et la gestion de l'atteinte hépatique attribuable à prescription et médicaments sans ordonnance, les herbes médicinales et les suppléments alimentaires.

LIVERTOX® comprend également un registre des cas qui permet une analyse scientifique et une meilleure caractérisation des formes cliniques de lésions hépatiques. Le site de LIVERTOX® fournit une ressource complète pour les médecins et leurs patients, et pour les universitaires et les chercheurs cliniques qui se spécialisent dans l’épatotoxicité induite par le médicament.





Le plus par rapport à la base Hepatox est la présence des cas d'hépatotoxicité secondaires aux herbes médicinales et aux suppléments alimentaires.
Si nous prenons un exemple avec la Valériane (herbe aux chats), le site Livertox nous propose une synthèse des hépatoxités secondaire à la valériane, une étude de cas, une information sur le produit, la formule chimique et la structure de la valériane et 31 liens de référence bibliographiques.





Pour vous rendre sur le site :
http://livertox.nlm.nih.gov/






Base EudraVigilance



Ce site internet a été lancé par l'Agence européenne des médicaments en 2012, pour fournir au public un accès aux rapports sur les effets indésirables (également appelés réactions indésirables suspectées aux médicaments). Ces rapports sont transmis par voie électronique à EudraVigilance par les autorités sanitaires nationales et par les entreprises pharmaceutiques titulaires d'autorisations de mise sur le marché (licences) pour les médicaments.


EudraVigilance est un système conçu pour la collecte de rapports sur les effets indésirables suspectés. Ces rapports servent à évaluer les bénéfices et les risques des médicaments pendant leur développement et à surveiller leur sécurité après leur autorisation dans l'Espace économique européen (EEE). Le système est utilisé depuis décembre 2001.

Ce site internet a été lancé pour répondre à la politique d'accès à EudraVigilance, élaborée pour améliorer la santé publique en soutenant la surveillance de la sécurité des médicaments et pour renforcer la transparence pour les parties intéressées, notamment le grand public.

Le conseil d'administration de l'Agence européenne des médicaments a approuvé la politique d'accès à EudraVigilance en décembre 2010. La politique vise à fournir aux parties intéressées, telles que les autorités sanitaires nationales dans l'EEE, la Commission européenne, les professionnels de santé, les patients et les consommateurs, ainsi que l'industrie pharmaceutique et les organismes de recherche, un accès aux rapports sur les effets indésirables suspectés.

La transparence est un principe directeur clé de l'Agence et constitue le fondement sur lequel se bâtit la confiance dans le processus de réglementation. En renforçant la transparence, l'Agence est plus à même de répondre aux besoins croissants des parties intéressées, notamment du grand public, en matière d'accès aux informations.



Pour vous rendre sur le site :
http://www.adrreports.eu/fr/search.html